Aaaaah ce week-end en tête à tête avec mon mari : tout était au rendez-vous pour quelques jours proche de la perfection : détente, silence, moments privilégiés, bons restaurants, le baby-sitter sexy… Pardon ?!

Oui au final l’affrontement des beau-parents s’est soldé par un match nul. Oui nous avons décidé de mettre fin à cette petite compétition avant qu’elle ne dérape… Bon du coup la solution que nous avons trouvé a été la plus simple : la/le baby-sitter.

Au terme d’un casting long et parfois éprouvant (non je ne confierai pas mon enfant à toi, adolescent de 16 ans tout de noir vêtu qui dit aimer faire peur aux enfants), nous avons trouvé la perle rare. Pierre 21 ans, étudiant en droit.

baby sitter au travail

Pour une fois moi et mon mari nous sommes mis d’accord de suite, nous savions que notre fille serait entre de bonnes mains. Pierre était sérieux, gentil, doux avec les enfants et… terriblement mignon !! Bien sûr ça je suis la seule à le dire (je ne pense pas que mon mari partage mon avis) mais qu’est-ce-qu’il y a de mal à ça ?

Après tout la jeune baby-sitter blonde et virginale de 18 ans aurait le droit d’être le fantasme de ces messieurs mais son homologue masculin ne pourrait pas être admiré par le sexe opposé ?

Je ne sais pas si cela vous ai déjà arrivé, personnellement dans mon entourage je ne connais personne dans ce cas mais je vous l’avoue sans honte c’était plus qu’agréable oui de me dire que ma fille était non seulement entre sécurité ce week-end mais que je n’y réfléchirais pas à deux fois avant de rappeler Pierre pour un autre baby-sitting.

Bien sûr je ne pense même pas à tromper mon mari mais je pense qu’il n’y a pas de mal à joindre l’utile à l’agréable.

Et peut-être ai-je trouvé le moyen de mettre un peu de côté mon travail au profit de ma vie de famille …