Etant prof au collège, je vois ma belle-fille Alice tous les jours au collège. Heureusement je ne l’ai pas cette année en classe… mais je l’aurai sûrement l’année prochaine. Je suis contente d’avoir un an pour vraiment m’habituer à la voir dans les couloirs, parce que même je sais que c’est son collège, c’est avant tout mon lieu de travail ! 

Je l'adore Alice mais... 

L’idée d’avoir Alice en classe me fait très peur. "Mais de quoi as-tu peur ?" pourriez-vous me dire. Et bien justement, je ne sais pas exactement !

Peut-être ai-je peur de me comporter différemment au travail qu’à la maison ? Ai-je peur du moment où elle me verra en mode « prof » ? Est-ce qu’elle ne verra non pas sa belle-mère qu’elle a appris à connaître et à aimer, mais une professeure stricte et tendue ? Ou encore est-ce que j’ai peur de la traiter différemment que les autres élèves ? De lui faire des clin d’œil, des « private jokes » ?

Au final je pense que je dois avoir peur de toutes ces choses-là. Parmi mes collègues il y en a plusieurs qui ont leurs enfants en classe. Ils m’ont avoué qu’il est assez étrange au début de voir son enfant au travail, et de devoir travailler avec son enfant.

Mais comment faire pour que ce stress ne m’empêche pas de bien faire mon travail (c'est à dire d’éduquer les élèves) ? 

Help Enfants Classe

 

Hypothèse 1 : L’essentiel, c’est une bonne communication !

Avant que l’on se retrouve face à face avec son enfant en cours, il faudrait en parler librement avec l’enfant.

« Tu verras, au travail je ne suis pas tout à fait pareil que je le suis là, maintenant, à la maison ! » dirai-je à Alice.

Il faut être ferme avec son enfant dès le début et expliquer qu’il n’aura pas de traitement de faveur. Je lui expliquerai tout gentiment que je ne serai sûrement pas toujours très agréable en cours. A elle de juger après !

Hypothèse 2 : Le travail, c’est le travail, et la vie privée, c’est privé ! 

Gérer une situation comme la mienne n’est pas simple. Je vais tenter de ne pas parler de notre vie familiale à l’école, et de ne pas parler de l’école à la maison.

Je sais que cela pourra être très difficile… « Tu sais, Alice, vous avez un test Vendredi ? » ou bien « C’est moi, Alice, ou ta copine Eloïse là n’a juste rien compris de la conjugaison ?! »  En effet il faudrait éviter ce genre de remarques pour des raisons tout à fait évidentes.

Puis à l’école il faudra éviter de dire des trucs comme « Alors tout le monde, vous avez fait quoi ce weekend ? Parce qu’avec Alice là, vous savez, c’est ma belle-fille, on a été à la fête foraine et puis Alice a mangé une barbe à papa et puis elle a fait un manège et elle a vomi dans la poubelle après, la pauvre ! » (#TrueStory).

Cela vous semble sûrement évident. Mais je le précise juste parce que ma propre mère, qui était ma prof de musique au lycée, n’avait jamais honte… je ne vous raconte même pas !

Qu’en pensez vous ? Est-ce que mes hypothèses vous semblent bonnes ? Comment feriez-vous si vous aviez votre enfant en classe ?